Pathologies

Pieds

L’aponévrose est un tissu fibreux qui protège les muscles. Elle a deux rôles principaux : transmission de l’énergie de l’arrière vers l’avant du pied et la stabilisation du pied. Elle est essentielle à la propulsion et donc à la marche.

Causes fréquentes :

L’inflammation de cette aponévrose est due à un excès de contraintes provoqué notamment par : • Le pied plat / creux • Chaine postérieure peu extensible  • La surcharge sportive et / ou un changement brutal de l’activité • Surcharge pondérale

Traitement :

Une diminution de l’activité est primordiale.  Il faut l’associer à des massages et un glaçage de l’aponévrose.

L’objectif des semelles orthopédiques est de réduire l’hyper-sollicitation de l’aponévrose et de corriger les troubles morphologiques favorisants l’inflammation. Chaque cas étant unique, l’appareillage sera adapté en fonction du bilan podologique.

L’hallux valgus est une déviation de l’articulation du gros orteil ; c’est ce qu’on appelle familièrement «l’oignon». 

Causes Fréquentes:

L’origine de cette pathologie est souvent héréditaire mais peut être aggravée par des facteurs environnementaux. Elle a une évolution lente, par pallier, mais tend toujours vers une aggravation.
– Prédominance chez la femme ; le risque augmente avec l’âge
– Le port fréquent de chaussures étroites et / ou à talons peut favoriser ou accélérer la déformation
– Un 1er orteil trop long ; le pied creux
– Surcharge pondérale 

Traitement :

Les semelles orthopédiques soulagent les pathologies consécutives à l’hallux valgus : répartition des appuis plantaires, répercussion sur les orteils voisins… C’est le traitement de première intention qui permet de ralentir le processus de déviation en déchargeant la zone. Lorsque l’hallux valgus devient trop important ou douloureux la chirurgie est indiquée car elle seule permet de réduire la déviation osseuse.
Un chaussage adapté est essentiel : chaussures larges, sans coutures sur l’avant pied et un revêtement souple.

C’est une manifestation douloureuse de l’avant pied engendré par la compression d’un nerf. C’est une douleur vive à type de décharge électrique ou de sensation de brûlure. Le patient est soulagé quand il enlève la chaussure. Des fourmillements et / ou une perte de sensibilité peuvent apparaître.

Causes fréquentes :

Le névrome est favorisé par tout élément comprimant l’avant pied :

• Chaussures pas adaptées : étroites, talons hauts ..

• Avant pied large ou rond

• Hallux valgus

Traitement :

Avant tout traitement, il faut adapter le chaussage afin de le rendre le plus confortable possible pour l’avant pied et diminuer la compression sur le nerf.
Les semelles orthopédiques décompriment l’espace où se situe le nerf en écartant et allongeant les orteils. Les appuis sont alors mieux répartis et l’inflammation du nerf diminue.

Chevilles & jambes

Douleur à la cheville

Le tendon d’Achille est la terminaison des muscles du mollet dont la fonction principale est l’ extension du pied permettant la propulsion et donc la marche. La Tendinite d’Achille se caractérise par une inflammation du tendon causée par une sollicitation excessive de ce dernier.

Causes fréquentes :

• Hypo-extensibilité du muscle
• Excès de traction

Traitement :

Nous devons identifier l’origine de l’inflammation et donc de la tendinite, le traitement par semelles orthopédiques est établi en fonction. Une talonnette n’est pas toujours indiquée, elle peut être délétère dans certains cas.

Il est néanmoins nécessaire que le patient observe une période d’accalmie pour réduire l’inflammation. En parallèle des étirements peuvent être conseillés.

L’entorse est un traumatisme au niveau des articulations touchant les ligaments . C’est l’une des blessures les plus fréquentes en France qui peut survenir aussi bien lors d’une pratique sportive que dans la vie de tous les jours.

Causes fréquentes:

• Pratique sportive
 Activité sur un terrain glissant
Chaussures instables, trop usées ou non adaptées à l’activité
Fragilité des ligaments à la suite de traumatismes antérieurs
• Trouble de coordination ou perte de réflexe: âge, fatigue, alcool…

Traitements:

Dès lors, l’entorse il faut suivre le protocole  GREC  :

• G laçage: appliquer du froid le plut tôt possible sur l’articulation; 2-3 fois par jour pendant 20 minutes
R epos: suppression de l’appui douloureux
É lévation: garder le pied au même niveau que le genou (sur une chaise par exemple)
C ompression: mettre une bande élastique autour de la cheville pour éviter le gonflement; attention cependant à ne pas couper la circulation sanguine.

Le traitement podologique est complémentaire de la prise en charge médicale et de la rééducation. Les semelles orthopédiques stabilisent l’arrière-pied et permettent la mise au repos des ligaments favorisant la cicatrisation.

La périostite tibiale est une inflammation du périoste, une membrane entourant l’os du tibia. Fréquente chez les sportifs, elle se manifeste par une douleur au niveau de la face interne du tibia.

Causes fréquentes :

L’inflammation du périoste est liée à des microtraumatismes répétés provoqués par des contractions musculaires adjacentes. Le travail excessif de certains muscles collés au périoste engendre des ondes de chocs lui causant des lésions.

• Vibrations : sol dur, chaussures usées ou inadaptées
Traumatismes répétés réalise  : chaussures montante, ski, patin…
Troubles morphologiques grâce à une traction musculaire excessive
Mauvaise technique de parcours  : défaut d’alignement des foulées, phase taligrade prolongée, attaque médio / avant pied…
Changement d’activité  : fractionné trop intense, changement de surface, manque d’échauffement et d’étirement…

Traitements :

Il ne faut surtout pas négliger une périostite tibiale, une complication directe étant la fracture de fatigue.

La tranquillité sportive est indispensable mais souvent insuffisante. En cas de douleurs aiguës le repos total peut être conseillé. Les massages et l’application de froid réduisent l’inflammation optimisant ainsi la récupération.

Les semelles orthopédiques vont réduire les facteurs favorisants évitant toute inflammation. Grâce aux matériaux que nous employons, elles optimisent l’amortissement et suppriment les ondes de chocs.

La reprise ne peut se faire qu’une fois la douleur totalement disparue. Elle se fera de façon progressive sans douleur pendant ou après l’activité

• Éviter les surfaces dures
Adaptateur d’entrainement
Chaussures adaptées

Genoux

Les ménisques (interne et externe) sont des structures fibro-cartilagineuses situées entre le fémur et le tibia. Ils ont un rôle mécanique important car stabilisateurs et amortisseurs des contraintes au niveau du genou.   Les ménisques ont une vascularisation très précaire rend toute lésion difficile à cicatriser.

Causes fréquentes :

Les lésions méniscales surviennent à la suite d’un traumatisme direct ou à un mouvement forcé du genou, notamment la rotation.

Les déformations architecturales du genou augmentent les contraintes mécaniques sur les ménisques, provoquants des lésions à long terme.

Traitements :

Le traitement podologique est intéressant dans le cas des lésions d’usure des ménisques ou à la suite des lésions traumatiques. Les semelles ont pour fonction de corriger la mécanique du genou pour limiter les pressions sur le ménisque abîmé.

Aussi appelé tendinite du Tenseur du Fascia Lata (TFL), c’est une des pathologies les plus courantes dans la course à pied. Le TFL est composé de 2/3 de tendon et se termine sur la partie extérieure du genou. Lors de la flexion-extension de ce dernier, le tendon va glisser comme un essuie-glace le long du genou. En cas de déformations architecturales le tendon frotte et s’inflamme déclenchant une tendinite.

Causes fréquentes :

  • Sports avec des flexions-extensions répétées : cours à pied, vélo…
  • Genu varum ou valgum, rotation excessive du genou
  • Instabilité à la course à pied, pronation excessive suivant une attaque talon
  • Chaussures usées ou inadaptées, terrains instables

Traitements :

Comme toute tendinite, le traitement principal reste la diminution de l’effort physique qui provoque la douleur.

Les facteurs favorisants étant différents pour chaque patient, le bilan et les semelles orthopédiques qui en découlent seront adaptés à chacun pour corriger au mieux les troubles statiques.

La Patte d’oie est une zone située sur la partie haute de la face interne du tibia juste en dessous du genou. Elle correspond à la terminaison de 3 muscles stabilisateurs du genou en flexion.

Causes fréquentes :

La tendinite de la patte d’oie est une inflammation des tendons de ces 3 muscles.

• Sports d’impulsions : tennis, danse, basket, football..
Un mauvais positionnement du pied augmente les tensions sur les tendons
Déformation architecturale en X des genoux

Traitements :

La correction de la désaxation des pieds aura une action ascendante sur le genou. Les dysfonctions mécaniques qui entraînent la tendinite sont corrigés par des semelles orthopédiques

douleur visible au genou

Dos

Douleur visible au dos
- Pathologies du Dos

Souvent présentées comme le « mal du siècle », 66 à 75% des personnes souffriront au moins une fois dans leur vie de douleurs aux dos. Si le mal de dos est éphémère dans la majorité des cas, il peut devenir chronique traduisant une pathologie sous-jacente. 

Le Bilan Podologique permet de mettre en évidence les déformations de l’architecture du dos : Scoliose ou attitude scoliotique, les bascules de bassins provoquées ou non pas une différence de longueur de jambes, les troubles posturaux

La prise en charge est pluridisciplinaire : Médecin, Kiné, Ostéopathe … Le Podologue par l’intermédiaire des Semelles orthopédiques va compenser, corriger ou stimuler l’ensemble du bassin et du dos pour réguler la posture et les contraintes associées.

Pathologies des enfants

- Ostéochondroses

Les ostéochondroses sont des pathologies de surmenage mécanique des zones de croissance de l’enfant et de l’adolescent. Au cours de sa croissance, la structure osseuse de l’enfant est perpétuellement remaniée ; les cartilages de croissances et les points d’ossification étant encore fragiles, ils sont impactés en premier.

Les deux ostéochondroses les plus courantes sont :

• La maladie de Sever : elle touche l’arrière du talon, au niveau de tendon d’achille.

• La maladie d’Osgood-Schlatter touche le genou, en dessous de la rotule

Causes fréquentes :

• Poussée de croissance rapide

• Troubles statiques : pieds plats/creux, rotation des genoux …

• Pratique sportive trop intense ou changement brutale

• Sport multidirectionnel ou à fort impulsion : football, tennis, basket, volley ..

Traitement :

Il faut supprimer les contraintes mécaniques en observant un période de tranquillité sportive. L’arrêt du sport n’est pas obligatoire mais aucune activité physique ne doit entraîner de douleur. Plus tôt votre enfant diminuera l’intensité de ses efforts plus tôt les douleurs disparaîtront et la reprise intensive du sport se fera sans contraintes.

Correction des troubles morphologiques avec des semelles orthopédiques : stabilisation et amorti.